Vous êtes actuellement sur le site de l'UPE de Haguenau

Le Professeur Lucien Braun est décédé - DNA 20/3/20

Le Professeur Lucien Braun est décédé - DNA 20/3/20

Emmanuel

21 mars 2020

 

Le Professeur Lucien Braun est décédé - DNA 20/3/20

 

On ne verra plus sa carrure d’athlète au Palais universitaire de Strasbourg. Le Pr Lucien Braun, décédé le 13 mars, a été inhumé dans l’intimité, à Littenheim, son village natal proche de Saverne ; il avait 97 ans.

Il appartenait à cette génération de lycéens et d’étudiants qui ont fui l’Alsace en 1942 parce qu’ils ne voulaient pas être incorporés dans la Wehrmacht. Il a alors rejoint l’Université de Strasbourg repliée à Clermont-Ferrand. Georges Canguilhem y a inspiré sa vocation de philosophe. Il avait pour ami le juriste Marcel Rudloff (1923-1996), qui sera maire de Strasbourg en 1983. Patriote, il a été incarcéré pour faits de Résistance.

Avec la fin de la guerre est venue la carrière universitaire de Lucien Braun. Certifié puis agrégé de philosophie, il a enseigné dans des lycées de Bastia, Calais, Colmar et Strasbourg. Nommé maître-assistant en 1960 à la faculté des Lettres de Strasbourg, professeur en 1972, il présidera l’Université des sciences humaines de 1978 à 1983. En 1984, il devient président de l’Université populaire européenne dont il conduira le formidable développement jusqu’en 2018.

À partir de 1975, il incarne son rêve d’être éditeur en présidant l’association des publications près les Universités de Strasbourg (PUS).

Organiste titulaire de l’église Notre-Dame de Schiltigheim, ancien élève de Michel Chapuis, il a marqué de sa sensibilité et de ses publications le monde de l’orgue alsacien.

Son œuvre philosophique s’est construite autour de deux axes : d’une part, Paracelse, médecin-chirurgien et philosophe allemand rebelle du XVIe siècle, d’autre part, un vaste champ de réflexion sur l’objet de la philosophie avec ses publications consacrées à « l’histoire de l’histoire de la philosophie » et l’iconographie philosophique. Il a été proche du philosophe de Fribourg-en-Brisgau, Heidegger, avec lequel il a entretenu une correspondance.

Sa vie s’est inscrite dans une rare vitalité et efficience, soutenue par un lien exceptionnel de 71 années avec son épouse Thérèse. L’homme qui vient de nous quitter a marqué la vie intellectuelle et musicale de Strasbourg et de l’Alsace. C’est l’un des derniers témoins d’une génération habitée d’un feu sacré que la guerre avait allumé.

 

Richard KLEINSCHMAGER

Président de l'Université Populaire Européenne

Toutes les actualités

En poursuivant votre navigation sur les sites UPE, vous acceptez le dépôt de cookies pour optimiser votre navigation, vous proposer des contenus et des services adaptés à vos centres d'intérêt et mesurer la fréquentation de ces sites.


Accepter     En savoir plus et paramétrer vos préférences